De la SAS Rustand fils à la SAS Percaille frères, des salariés qui reprennent leur entreprise

Installés à l’entrée de Gramat dans un grand atelier qu’ils trouvent déjà trop petit, Christophe et Florent Percaille ont monté la SAS Percaille frères qui succède à l’entreprise Rustand.

Florent, le plus grand, est aussi le plus ancien au sein de l’entreprise Rustang.

Fort de nombreux diplômes (CAP Chauffage, BP MIGC, BTS fluides énergie et domotique…), il a fait tout son apprentissage dans l’entreprise.

Christophe, le frère cadet, a suivi le parcours de son aîné et a aussi été embauché dans la même entreprise. A 22 ans, il a décroché la médaille d’argent au concours des Meilleurs Artisans de France RMC pour la partie plombier chauffagiste. Son œuvre : un radiateur qui représente les JO 2024 et qui rappelle la Tour Eiffel mais aussi un aqueduc.

Ils sont aujourd’hui tous les deux gérants de l’entreprise Percaille frères et œuvrent sur le secteur de la plomberie, du chauffage, de la maintenance, du dépannage, le tout principalement en rénovation.

La bascule s’est faite tout naturellement. A l’approche de la retraite, M. Rustand propose à ses salariés, Christophe et Florent de reprendre l’entreprise.

“On a dit oui tout de suite mais en même temps, c’était vraiment le saut dans l’inconnu. On a été accompagnés par Cauvaldor Expansion et, lors de notre première rencontre avec M. El Metougui, il nous a demandé si on savait comment une reprise d’entreprise marchait. Et la réponse était clairement non!”

Alors, ils travaillent. Comme ils disent, ils font de l’administratif. Ils établissent un prévisionnel, prennent rendez-vous avec des banques. Et au bout de 8 mois, la SAS Percaille et fils est née et la reprise de l’entreprise Rustand entérinée. Et surtout ils ne s’ennuient pas.

“On est quatre pour l’instant, nous deux, M. Rustand qui reste dans l’entreprise jusqu’en décembre pour faire la transition et on a pris un alternant du lycée Louis Vicat de Souillac.”

Et quand on leur demande ce que ça change de devenir dirigeants d’entreprise, la réponse fuse :   “Le temps !”

“Une fois qu’on a fait notre chantier de la journée, il faut qu’on fasse l’administratif, tous les devis, les factures et on a aussi les dépannages le soir, avant c’était M. Rustand qui les faisait.”

Avec un carnet de commandes plein, des idées plein la tête et une envie de toujours aller plus loin, l’entreprise Percaille frères a de beaux jours devant elle.

Partager l'article
Inscrivez-vous à
notre newsletter

Ne manquez pas cette occasion de vous connecter avec nous et de rester au courant de tout ce qui se passe dans notre territoire.

Suivez-nous