Un nouveau directeur pour Sysco à Souillac

Né de la fusion entre Brake et Davigel en 2018, Sysco est un leader mondial de la commercialisation et de la distribution de produits alimentaires pour la restauration hors domicile. Implanté sur plusieurs sites en France dont Souillac, l’entreprise est un acteur important pour l’écosystème économique local.

Entretien avec Christophe Robichon, son nouveau directeur.

Pouvez-vous nous présenter l’activité de Sysco à Souillac ?

L’entreprise Sysco est spécialiste de l’alimentaire pour tous les professionnels de la restauration (restaurants, traiteurs, établissement de soin, écoles, collectivités, …). Sur le site de Souillac, nous travaillons uniquement une gamme de produits frais. La réception, la préparation et l’expédition sont les 3 services dédiés à la logistique. 5 soirs par semaine, nous préparons pour livrer pour 12 sites du grand Sud-Ouest dont Souillac (De Saint Jean de Luz en passant par Royan, Châteauroux, Aurillac, Rodez, Carcassonne). Le volume d’activité est élevé, encore plus en saison touristique.

3 autres services complètent l’effectif de Souillac, avec la télévente (appel des clients pour leurs commandes), l’administration des ventes (constitutions de dossiers pour les grands comptes) et l’approvisionnement. Une équipe de commerciaux sédentaires sillonnent les routes de la région pour visiter les clients et prendre aussi des commandes.

Sysco développe des services spécifiques pour ses clients. Par exemple, nous faisons de la gamme santé pour les hôpitaux. Ce sont des plats individuels qui tiennent compte des besoins ou restrictions alimentaires des patients. L’hôpital d’Aurillac bénéficie actuellement de cette offre.

L’effectif logistique de Souillac se monte à 70 collaborateurs, auxquels s’ajoutent ceux de Limoges et Rodez, pour un total de 90 collaborateurs. Les autres services représentent une trentaine de collaborateurs

Vous êtes arrivé récemment à la tête de Sysco à Souillac, quel a été votre parcours ?

J’ai un parcours de 20 ans en grande distribution, en Poitou-Charentes, comme adjoint puis directeur de supermarché. Entre 2008/2010, j’ai préparé et réussi un Master de gestion avec l’IAE de Bordeaux en formation continue. Dans le même temps j’ai eu l’opportunité d’évoluer en logistique en Limousin. J’ai ensuite profité d’une opportunité et j’ai passé 5 ans en région parisienne sur de la prestation logistique. J’avais envie de revenir en province et j’ai eu l’opportunité de le faire avec ce poste sur Souillac pour Sysco. Je connais déjà la région pour avoir travaillé en Dordogne. Je m’y sens très bien.

C’est très intéressant comme poste. Je m’occupe de tous les aspects de l’entreprise (logistique, maintenance, ISO 22000,  …). Je suis en prise directe avec les sujets du quotidien.

Quand je suis arrivé à Souillac, j’ai pu entreprendre des changements dans l’organisation du site. La logistique alimentaire demande de la rigueur pour acheminer les commandes clients dans des conditions adéquates. De nombreux contrôles sont effectués pour nous assurer que la chaîne du froid est respectée.

D’ailleurs, nous avons un audit en 2024 pour renouveler notre certification ISO 22 000.

On connaît les difficultés de recrutement aujourd’hui pour de nombreuses entreprises. Avez-vous des problématiques à ce sujet ?

En fait, sur l’équipe de réception, l’effectif est assez stable. En préparation, il nous manque quelques candidats pour entrer en CDI. Notre difficulté majeure pour le recrutement est sur le poste de chauffeur livreur. C’est un poste très complet, nous considérons nos chauffeurs comme des « athlètes » et nous connaissons quelques difficultés dans le recrutement.

Avez-vous des projets de développement qui sont prévus pour Sysco dans les années à venir ?

Sysco France a changé de PDG en juin dernier, c’est Rémi Thomas qui est à la tête de l’entreprise. L’objectif est de faire connaître SYSCO auprès de nouveaux clients et de continuer à satisfaire les clients actuels.

À Souillac, nous cherchons à créer une petite extension pour nous permettre de construire 2 quais de chargement supplémentaires. Cela doit nous permettre de travailler dans de meilleures conditions.

Partager l'article
Inscrivez-vous à
notre newsletter

Ne manquez pas cette occasion de vous connecter avec nous et de rester au courant de tout ce qui se passe dans notre territoire.

Suivez-nous