La cabane à livres, la maison de la presse de Martel

Reprise mère & fille – MARION ET MARIANNE MONIER 

 

La cabane à livres

 

À 25 ans, Marion MONIER a déjà une vie bien remplie ! Après plusieurs diplômes et métiers, elle reprend, avec sa mère Marianne, la maison de la presse de Martel. Suite à cette annonce, le retour des Martelais fut unanime, tant ils sont heureux que deux habitantes du village continuent à faire vivre ce commerce emblématique.

 

Marion, parlez nous de vos parcours respectifs.

« Après un bac professionnel ASSP Service à la personne, j’ai obtenu le diplôme d’aide-soignante, j’ai exercé comme auxiliaire de puériculture et travaillé deux ans dans une crèche à Limoges. Ensuite, j’ai décidé de revenir dans mon village de Martel, où j’ai été assistante d’éducation au collège, et pompier volontaire. À la suite de quoi, j’ai travaillé en tant qu’aide-soignante à l’hôpital de Brive. 

Ma mère, Marianne, a été assistante dentaire, puis elle s’est orientée vers l’animation événementielle, tout en suivant une formation administrative. Par la suite, à la vue des besoins des artisans et commerçants de son entourage, qui n’avaient souvent ni les moyens financiers ni le travail suffisant pour employer une secrétaire à plein temps, elle s’est installée à son compte en 2018 comme assistante administrative pour travailler auprès des entreprises du territoire. Elle exerce encore cette profession à ce jour. »

 

Comment a germé l’idée de cette orientation commerciale ?

« J’ai toujours travaillé pendant les vacances scolaires, notamment au Train touristique du haut Quercy et à l’Accueil de loisirs à Martel. 

Au fil des années, j’ai acquis de nombreuses compétences dans des domaines variés, tels que la gestion d’entreprise, la création d’évènements et d’animations. 

J’ai relevé de nombreux challenges et fait preuve d’adaptation, de rigueur et de motivation. Je souhaitais me reconvertir dans une activité commerciale, car je suis sociable, j’aime le contact humain, et avec le besoin d’avoir un rythme plus régulier que celui du milieu hospitalier, même si j’ai conscience que cela me demandera un investissement personnel important. »

 

Pourquoi la maison de la presse de Martel ?

« Ce commerce existe depuis de nombreuses années. Il est au cœur du village, tant par sa situation géographique que par son rôle de lien social. Il a toujours été un lieu de vie et d’échanges, mais ces dernières années, il a perdu son rôle d’interaction, les anciens propriétaires ayant fait le choix de lui donner une autre vocation et de transformer une partie du local en restauration rapide. 

Leur souhait de vendre, associé à un refus de perdre ce commerce sur la commune, à l’opportunité financière, la mairie achetant les murs, et à la potentielle mise à profit  de nos expériences professionnelles respectives…, tout cela nous a amenées, ma mère et moi, à réfléchir à cette reprise. »

 

Vous devenez entrepreneuse. Qu’est-ce que cela implique ?

« Nous reprenons le fonds de commerce, et pour mener à bien notre activité de vente de presse et jeux, Française Des Jeux notamment, des formations sont nécessaires, nous allons les suivre. Notre objectif est d’augmenter l’activité déjà existante, grâce à un retour de la clientèle et une ouverture plus étendue du lundi au dimanche. Actuellement, le magasin est fermé  le jeudi, nous prévoyons d’ouvrir ce jour-là.

La demande de presse, jeux et livres est présente toute l’année tandis qu’en saison, la demande est plus centrée sur la carterie et les souvenirs. Hors saison, il nous faudra diversifier l’offre. »

 

Quels sont vos projets, justement, pour l’animation de La cabane à livres ?

« Dans un premier temps, nous souhaitons lui redonner son rôle initial de maison de la presse, jeux, carterie et librairie, si important pour les Martelais.

Par la suite, mes expériences en accueil, animation et communication me permettront de valoriser le commerce, en créant des activités adaptées à des âges différents, en proposant des offres sur mesure (lectures, séances de dédicaces, ateliers créatifs…), autant pour les particuliers que pour les associations de la commune. Et grâce aussi au fait que j’en suis originaire et connue des habitants, je vais créer un espace convivial et attractif en réorganisant les rayons et la vitrine, pour donner aux habitants et clients l’envie de revenir, et de lire. »

 

Comment se fait la mise en relation avec votre clientèle ? 

« Il y aura la distribution en magasin, avec une ouverture large, du lundi au dimanche midi. Nous proposons un commerce de proximité avec une possibilité d’échanges et nous offrons la possibilité de commandes spécifiques ou groupées, comme pour le collège par exemple.

Plus tard, et selon la demande, nous étudierons la possibilité de commander en ligne avec un service de retrait à La cabane à livres, via une adresse mail. »

 

Quels éléments de communication prévoyez vous ?

« Nous allons réseauter sur Instagram (aspect visuel) et Facebook (articles), et créer une newsletter. »

 

Inauguration de La cabane à livres prévue en mai.
La cabane à livres
Place Gambetta – 46600 Martel

Partager l'article
Inscrivez-vous à
notre newsletter

Ne manquez pas cette occasion de vous connecter avec nous et de rester au courant de tout ce qui se passe dans notre territoire.

Suivez-nous